La tarte flambée, également connue sous le nom de flamekueche, est une recette classique de la cuisine alsacienne, de la cuisine germanophone de la Moselle et de la cuisine allemande de la région de Baden, le Palatinat. Elle est composée d'une fine pâte roulée à base de farine, d'eau, d'huile et de sel, puis enrobée de crème épaisse ou de fromage cottage (ou d'une combinaison des deux : Bibeleskäs), d'oignons tranchés et de bacon, et cuite rapidement dans un four à pain chaud. Il peut également être cuisiné de diverses manières.

Les origines des tartes flambées

Les origines de la tarte flambée de la région de Kochersberg, au nord de Strasbourg et d’Alsace, aux portes de la Lorraine et de l’Allemagne, remontent aux paysans incinérant le mandrin à une époque. Toutes les deux ou trois semaines, dans des fours à bois. Il était également temps pour une petite fête, de sorte que les restes de pâte des pains ont été étalés et tapissés de lait mécontent (sürmellich) (dernièrement avec des ordures de cabine, des oignons et du bacon) avant d’être enflammé pour un grand nombre de scintillements. La tarte flambée a également été découpée en blocs et placée sur la planche à tranches rustique d’un chef. Tout le monde roulait sa part et la mangeait chaude avec ses beignets après avoir enlevé les bords carbonisés. En effet, dans les cafés, les beigneries alsaciennes mangent toujours avec leurs beignets.

La cuisson traditionnelle du mandrin dans un rôtisseur de pierres tombales brûlant au bois était parfaite pour incinérer ces flammes. Le rôtisseur au bois était trop chaud pour brûler le mandrin incontinent après avoir été chauffé; vous deviez rester pour qu’il atteigne la température nécessaire. La température à l’époque était optimale pour incinérer les tartes flambées. Nous avons reculé les braises, glissé la fine tarte dans, et il a été fait en 2-3 scintillements lorsque les bords de miel-léché a commencé à devenir noir.

origines tartes flambees

Recette de la tarte flambée

Constituants 

  • un kilogramme de farine + levure ;
  • 250 grammes de crème  fraîche épaisse  ;
  • 500 grammes oignons ;
  • 500 gr Bacon fumé en tranches ;
  • 10 gr Écouvillon ;
  • poivron, muscade et sel ;
  • 10 g de produits frais pour les cuisiniers ;
  • 50 cl d’eau.

Préparation

Dans un robot ou à la main, mélanger la farine, l’eau tiède, la toile, le coton-tige et l’incitatif, et pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit extrêmement caoutchouteuse (si elle est trop collante, ajouter un peu de farine, si elle est trop sèche, ajouter un peu d’eau). Pétrir pour 5 scintillements, couvrir également avec un foulard propre et laisser reposer et gonfler pendant 1 heure à température ambiante.

Préchauffer le rôti à 250 °C (th.8-9), puis hacher le bacon en fines tranches avant de faire flamber les tartes. Peler et couper les oignons en quartiers. Mélanger le fromage blanc, la crème, l’œuf, la muscade, le tampon et le poivre dans un plat à salade. Abaisser la pâte avec une jambe roulante pour faire deux bases de tarte rondes ou blockish, également garnir de déchets Épicure, oignons, et le bacon, et le feu pour environ 15 tringles. Servez la Flammekueche incontinente avec des légumes crus ou une salade verte.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *